Bandeau
Pierre B.

Bienvenue sur mon site qui présente une partie de mon travail, de mes centres d’intérêt, de mes projets.

Vous y trouverez un portfolio de photos et d’articles.
Mais aussi vous pourrez prendre connaissance de mes compétences et de ce que je vous propose.

Compétences rédactionnelles
- Reportages,
- Écriture d’articles,
- Écriture de thèses,
- Corrections et réécriture de textes,
- Rédaction, illustration,réalisation et publication de revues, de brochures...
- Recherche documentaire, etc.

Compétences Internet
- Mise en place de sites :
- Diagnostic,
- Organisation,
- Rédaction.
- Design,
- Illustration, etc.

Compétences photographiques
- Prises de vue,
- Reportages,
- Illustration de journaux,
- Utilisation des logiciels photo : Photoshop, DxO Optics Pro, Exifer.

Compétences informatiques
- Pack Office : Word, Excel, PowerPoint,
- In Design,
- DxO Optics Pro,
- Photoshop.

Vous souhaitez faire réaliser un reportage, un article.
Contactez-moi !

Pierre Borne
bornepierre@gmail.com
0665976599

Plan rouge à Marolles
Article mis en ligne le 18 juin 2012
dernière modification le 8 septembre 2015

par Pierre B.
Imprimer logo imprimer

Mardi 12 juin, 13h30.
Un automobiliste signale de la fumée en bordure de la route de la forêt, à proximité des Bagaudes. La police, qui est la première informée, contacte la caserne des pompiers de Villecresnes qui se rend immédiatement sur place.

Il s’agit d’un feu de forêt sur les parcelles au nord-ouest des Bagaudes, dans le secteur de l’allée du Renard. Aussitôt, les spécialistes des feux de forêt décident la mise en place d’un plan rouge, car le Club hippique de Saint-Maur risque d’être concerné.
La mairie de Marolles est alertée, deux adjoints se rendent sur place, ils sont bientôt rejoints sur le parking de l’allée de Villemenon par des représentants de l’ONF et les responsables des Bagaudes.

La réunion montre que la situation est sérieuse : il y a une soixantaine d’enfants sur le centre, dont une partie en promenade en forêt. Il s’agit de rapidement les retrouver et les évacuer…
De plus, le centre héberge plus de 120 chevaux, qui risquent de paniquer à cause des fumées. Pendant que le groupe de crise "Civils" discute les modalités d’évacuation avec l’un des coordonnateurs des pompiers : cars pour évacuer les enfants, sortir des chevaux de leurs boxes… À quel endroit les parquer ? Le chef de groupe rend compte au capitaine commandant l’opération.

Un PC a été monté et permet de diriger les secours et de regrouper les informations provenant des différents intervenants. Des moyens de différentes casernes des départements voisins sont alertés et arrivent sur place pour renforcer la caserne de Villecresnes. Pour Paris : Chaligny, pour le Val-de-Marne : Choisy-le-Roi, Champigny, Villeneuve-St-Georges et des renforts de l’Essonne et de la Seine-et-Marne.
En effet, le feu progresse et il convient de mettre en place de nouvelles lances sur les flancs droit et gauche pour bloquer son évolution et il convient aussi de faire parvenir sur les lieux de l’eau en quantité à l’aide de "camions citernes feux de forêt" pour alimenter ces lances.
La grande échelle, placée dans la route neuve de Sucy, permet de visualiser le déplacement du feu à 30 mètres de hauteur.
Entre temps, la route de la forêt entre Marolles et Sucy a été bloquée à la circulation.
Les enfants ont été regroupés. Conduits vers les cars sur le parking des Bagaudes, ils sont évacués vers le gymnase de Marolles.

Tout cela est, heureusement, une fiction, un jeu de rôle, mais sérieusement joué : les moyens ont réellement été mis en œuvre, de l’eau a été dispersée, des engins ont sillonné la forêt… Des ordres ont été donnés et de nombreux hommes ont participé à cette grande manœuvre.
Vers 16 heures 30, un hélicoptère a survolé la zone, il faut prévenir les contrôles d’Orly, car les avions ont leur trajectoire d’atterrissage au-dessus de la forêt.
Et, pendant une petite heure, avions et hélico vont se croiser dans le ciel marollais.

Bref, c’est une répétition générale pour vérifier le bon fonctionnement général de plans qui existent sur le papier. Les chemins sont-ils accessibles ? Praticables par des véhicules de grande taille ? L’eau peut-elle être collectée sur place ? Etc.

C’est aussi le moyen de voir si les procédures mises en place par la commune sont valables et si la communication avec les secours et les autres intervenants (Police, ONF, Bagaudes…) se fait dans de bonnes conditions.

Après un long débriefing, qui regroupera tous les intervenants, un bilan sera dressé de cette après-midi de manœuvres, afin de vérifier ce qui a parfaitement fonctionné et ce qui a fonctionné moins bien. Il s’agira d’en tirer les conséquences, au cas où un incident semblable aurait réellement lieu.

NB : Les 120 chevaux du centre des Bagaudes ont failli se retrouver parqués sur le terrain situé près des tennis pour un "Marolles à cheval" bien particulier...

Téléchargements Fichier à télécharger :
  • alerterouge.zip
  • 963.5 ko / Zip


puce Plan du site puce Contact puce Mentions légales puce Espace rédacteurs

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2010-2019 © Pierre B. - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.5