Bandeau
Pierre B.

Bienvenue sur mon site qui présente une partie de mon travail, de mes centres d’intérêt, de mes projets.

Vous y trouverez un portfolio de photos et d’articles.
Mais aussi vous pourrez prendre connaissance de mes compétences et de ce que je vous propose.

Compétences rédactionnelles
- Reportages,
- Écriture d’articles,
- Écriture de thèses,
- Corrections et réécriture de textes,
- Rédaction, illustration,réalisation et publication de revues, de brochures...
- Recherche documentaire, etc.

Compétences Internet
- Mise en place de sites :
- Diagnostic,
- Organisation,
- Rédaction.
- Design,
- Illustration, etc.

Compétences photographiques
- Prises de vue,
- Reportages,
- Illustration de journaux,
- Utilisation des logiciels photo : Photoshop, DxO Optics Pro, Exifer.

Compétences informatiques
- Pack Office : Word, Excel, PowerPoint,
- In Design,
- DxO Optics Pro,
- Photoshop.

Vous souhaitez faire réaliser un reportage, un article.
Contactez-moi !

Pierre Borne
bornepierre@gmail.com
0665976599

La tique, une menace à ne pas prendre à la légère...
Article mis en ligne le 4 décembre 2014
dernière modification le 13 septembre 2015

par Pierre B.
Imprimer logo imprimer

L’été revient, peut-être…
Mais en tout cas, les tiques sont en nombre croissant et 20% d’entre elles sont porteuses de bactéries qu’au moment de la piqûre, elles peuvent transmettre à l’être humain et aux animaux.

La plus connue de ces bactéries est Borrelia burgdorferi, responsable de la maladie de Lyme, pathologie émergente en constante augmentation depuis ces dernières années.



Le principal danger réside dans le fait qu’elle ne soit pas diagnostiquée et traitée à temps.
Sans traitement, l’infection va se disséminer dans l’organisme et entraîner quelques semaines, mois ou années plus tard, des complications potentiellement très sérieuses pouvant être de types neurologique, articulaire, cardiaque, psychiatrique...
Plus l’infection est soignée rapidement, moins elle laisse de séquelles.

L’homme est un hôte occasionnel pour les tiques qui peuvent s’accrocher sur n’importe quel animal à sang chaud. Les hautes herbes, fougères, mais aussi nos pelouses, constituent l’habitat privilégié des tiques où elles se réfugient en attendant de trouver un hôte sur lequel elles se laissent tomber et s’accrochent.

Ce sont principalement les adultes et les nymphes qui piquent. Ces dernières sont redoutables par leur petite taille et passent donc facilement inaperçues, notamment sur le cuir chevelu et dans les plis cutanés. La tique grimpe le long du corps pour se fixer sur la peau mais très souvent, on la retrouve derrière le genou, au nombril, aux aisselles, aux oreilles ou à la nuque.



Comme la morsure est indolore, la tique peut passer inaperçue pendant les 4 ou 5 jours durant lesquels elle va rester accrochée pour se nourrir. Elle peut aussi se décrocher après quelques heures et avoir eu le temps de contaminer la personne.

Plus on enlève la tique rapidement, moins il y aura de risques qu’elle ait inoculé un ou plusieurs agents infectieux.
Après chaque promenade en forêt ou dans les hautes herbes, il faut donc bien vérifier qu’aucune tique ne s’est fixée à votre peau. Si vous découvrez une tique, enlevez-la rapidement et surtout correctement. Les crochets "Tire tiques" sont les seuls instruments qui permettent de saisir la tique sans la comprimer, et de l’enlever par un mouvement de rotation. C’est le meilleur moyen d’enlever les tiques complètement et en toute sécurité.



Consultez votre médecin si, dans les jours, les semaines ou les mois qui suivent une morsure de tique, vous avez un ou plusieurs des symptômes suivants : symptômes grippaux, forts maux de tête, de gorge, fatigue intense, grosse fièvre, douleurs articulaires ou musculaires, troubles digestifs (nausées, vomissements, diarrhées), paralysie faciale, arthrite…



Une auréole rouge, l’érythème migrant, peut apparaître. C’est le seul signe indiscutable de la maladie. Signalez à votre médecin - même des années après - votre ou vos piqûre(s) de tique(s) et l’éventuel érythème migrant, la maladie de Lyme étant une maladie qui peut devenir chronique et rester en sommeil durant de nombreuses années.
Sources :

Et nos amies, les bêtes...

Les tiques parasitent souvent les chiens qui ont l’occasion de circuler dans la nature, ainsi que les chats vivant en semi-liberté.
Ces parasites peuvent leur transmettre des maladies graves, parfois mortelles.
Traitement : supprimer les tiques trouvées sur l’animal En cas de morsure par une tique sur l’animal :

  • Ne jamais arracher une tique avec la main ou une pince à épiler, car ses pièces buccales peuvent se casser et rester enkystées dans la peau de votre animal, risquant de provoquer un abcès.
  • Utiliser une pince spéciale en forme de "L".
  • Ne jamais manipuler la tique qui risque de transmettre la piroplasmose ou la maladie de Lyme.
  • Ne jamais utiliser de l’éther qui demande une durée d’application longue, qui a tendance à énerver l’animal et à augmenter les risques d’infection. Prévention  : empêcher les ré-infestations De nombreuses spécialités sont disponibles pour éliminer les parasites externes : gouttes à déposer sur le cou du chien ou du chat ou collier acaricide.
    Votre pharmacien et votre vétérinaire sauront vous conseiller pour adapter le traitement selon votre animal et suivant ses conditions de vie et d’environnement. Si votre animal présente des troubles de santé, n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire.

Dans la même rubrique



puce Plan du site puce Contact puce Mentions légales puce Espace rédacteurs

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2010-2019 © Pierre B. - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.5